Yann Moix : il trouve les chiffres de mortalité du Covid « ridicules » et se fait lyncher sur internet !

Qu’on l’apprécie ou pas, Yann Moix est connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Cette fois, il s’en prend aux statistiques des autorités, quant au nombre de victimes qu’a fait le coronavirus en France. Selon Yann Moix, les chiffres publiés seraient inventés.

Le a été vu par la majorité comme un mal nécessaire. Toutefois parmi les réfractaires qui s’y sont pliés tant bien que mal, on peut compter sans aucun doute Yann Moix. D’ailleurs, c’est depuis le mois d’avril que le polémiste faisait connaître son mécontentement à qui voulait bien l’entendre, par rapport aux différentes mesures prises par l’Etat, pour essayer de contenir la qui s’est déclarée.

Un confinement qui n’est pas bien passé pour Yann Moix

Pendant son confinement, Yann Moix n’a pas manqué de cracher ses 4 vérités lorsqu’il est intervenu dans l’émission Punchline sur CNews, en vidéoconférence de son duplex. Selon le polémiste, être obligé de rester confiner dans sa demeure à cause d’une épidémie qui fait seulement 0,005% de décès d’après ses dires, ne serait pas normal. Toujours d’après ses propos : « j’ai l’impression de vivre dans un monde où les voitures seraient interdites parce que je risque de me faire écraser. »

Avec son analogie sur les accidents, Yann Moix explique que parmi toutes les causes de mortalité, la probabilité qu’il décède de la covid-19 serait classée en dernière position. De même, il s’insurge, ne comprenant pas la raison pour laquelle il y a cette panique mondiale, qui fait que chaque personne craint de sortir de chez lui. Pourtant, l’écrivain reconnaît que certains de ses amis sont morts du . Cependant, cela ne l’empêche pas d’être remonté contre le fait que : « l’être humain est incapable d’affronter la mort en sortant de chez lui… »

Yann Moix propose même une solution, qui d’après ses propres analyses, ne concernerait qu’une partie de la population. C’est-à-dire, les personnes âgée de 70 ans et plus. En effet, d’après le polémiste et écrivain, le confinement total ne devrait concerner que les personnes de cette tranche d’âge-là. Par contre pour les personnes âgées de 18 à 70 ans, ils ne devraient pas être concernés par le confinement. D’après Yann Moix, ils devraient être autorisés à vivre comme bon leur semble, avec la liberté de sortir et de vivre ; mais surtout, avoir la liberté de prendre des risques, en l’occurrence, le risque de mourir.

Notons que ces propos de Yann Moix dataient du confinement…

Des chiffres ridicules selon le polémiste…

Déjà très remonté à propos du confinement, Yann Moix en remet une couche concernant la crise sanitaire. En effet, pendant que la se déconfine tant bien que mal depuis quelques semaines, en ce jour du 1er août, le polémiste refait parler de lui.

C’est à nouveau sur la chaîne CNews qu’il est intervenu, faisant savoir que d’après lui, ce serait « l’effet zoom » des dirigeants, qui provoquerait la peur de la Covid-19 parmi la population. Ainsi d’après Yann Moix : « les chiffres du Covid sont ridicules ». Toujours d’après Yann, il existerait une sorte de système qui aurait pour but, de fabriquer des mots, de manière à donner une illusion du fait que le coronavirus est le plus grand danger existant au monde en ce moment ; pendant ce temps, des maux plus dangereux existent mais sont ignorés.

Le danger que représente le coronavirus serait donc une pure invention du système. Il déclare même que si les élus locaux s’acharnent à mettre en place des mesures sanitaires contre la Covid-19, c’est uniquement par crainte de sanction pénale.

Pour conclure, il est important de noter que ces propos ne concernent que Yann Moix et il est d’une importance capitale de continuer par respecter les mesures barrières et bien entendu, les recommandations faites par les autorités compétentes.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.