Vacances d’été : Macron évoque le reconfinement ? Toutes les infos importantes !

Les vacances d’été sont enfin au rendez-vous pour de nombreuses personnes, mais le coronavirus est également présent sur le sol français.

Coronavirus
Source : capture PIxabay

Les Français ont une réelle crainte que ce soit pendant les d’été ou pour la fin de l’année. Ils espèrent qu’ils ne seront pas absorbés dans une situation chaotique semblable à celle du mois de mars. Pendant de longues semaines, nous avons été contraints malheureusement de subir ce confinement absolu avec des attestations pour les sorties ou des amendes en cas de non-respect. Le contexte a été très complexe, il a généré une bonne dose de stress, des crises d’angoisse… De ce fait, les citoyens ne veulent pas d’un reconfinement absolu et nous avons une bonne nouvelle. Le Conseil scientifique évoque ce scénario.

Le reconfinement général n’est pas souhaitable

Les Français sont nombreux à se renseigner sur Internet et même à suivre toutes les évolutions dans les différents pays. Le confinement général a permis en de retrouver une vie quasiment « normale », il faut bien sûr respecter tous les gestes barrières afin d’éviter la propagation. Nous devons aussi porter un masque qui est difficile à supporter à cause de la chaleur et il génère un coût exorbitant sur un mois. Toutefois, il a été bénéfique sur ce plan, mais désastreux pour l’économie du pays.

  • Le Conseil scientifique dont les propos ont été relayés par le Parisien estime que le reconfinement général n’est pas faisable et souhaitable.
  • Que ce soit pour des enjeux sanitaires, économiques et sociétaux, cette éventualité est balayée d’un revers de la main.
  • Plusieurs étapes sont alors prévues, mais bien sûr si la situation se dégradait avec une perte totale du contrôle, le reconfinement pourrait être la seule solution.

Le Conseil scientifique a donc travaillé avec le gouvernement notamment pour identifier les meilleures techniques afin de lutter contre le . Plusieurs données sont alors à prendre en compte avec les clusters, le respect de tous les gestes barrières, l’isolement volontaire des personnes vulnérables à un certain stade ou encore le reconfinement ciblé et non général.

La France copie-t-elle sur les autres ?

Forcément, certains pays sont touchés par le coronavirus et la situation est un peu plus préoccupante que celle identifiée en France. Nous pouvons donc en déduire que la France regarde ce que les voisins peuvent effectuer en matière de confinement et de protection. Il faut savoir que l’Espagne a adopté au départ un confinement de la Catalogne et de la Galice pendant 15 jours. Le délai a aussi été envisagé par l’Allemagne lorsque plusieurs cas ont été identifiés dans quelques cantons. Par contre, l’Australie a choisi une durée beaucoup plus conséquente de 6 semaines pour la ville de Melbourne. Le gouvernement piloté par Emmanuel Macron doit donc regarder les divers scénarios choisis par les voisins afin de s’en inspirer.

Ils peuvent ainsi savoir ce qui fonctionne face à la maladie et les méthodes qui ne portent pas leurs fruits. Pour l’instant, en France alors que les vacances d’été ont commencé pour de nombreuses personnes, nous sommes à la phase des clusters. Les autorités compétentes semblent contrôler efficacement la propagation de la maladie. Tous les critères sont bien sûr étudiés avec précision pour que les villes, les départements ou les régions ne basculent pas dans un scénario beaucoup plus complexe à gérer. Nous le savons désormais, le confinement général ne sera pas envisagé par la France sauf si la situation devient très grave pour une multitude de régions comme en mars dernier.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.