Vacances de la Toussaint : une hausse inquiétante des clusters, va-t-on être reconfiné d’ici là ?

Le coronavirus n’a pas quitté la France, il est toujours présent alors que les autorités françaises multiplient les mesures pendant les vacances d’été.

Vacances
Source : capture Pixabay

Les Français sont nombreux à s’interroger sur les réseaux sociaux : pourquoi les frontières ne sont-elles pas fermées ?

Avec la crise économique, le pays a forcément besoin d’un tourisme important notamment pour que les pertes ne soient pas considérables.

C’est pour cette raison sans doute que les frontières n’ont pas été fermées. Il y a toutefois un risque avec l’Espagne, Jean Castex a assuré qu’une étude quotidienne était effectuée pour connaître l’ampleur de la situation. Pour la , il y a donc des signes qui montrent une reprise de l’épidémie.

Plus de 580 contaminations pour la France

Certes, nous sommes loin des statistiques évoquées pendant le confinement, mais les signes montrent une reprise de cette épidémie qui peut être problématique. Nous ne sommes pas face à une situation qui ressemble à celle de l’Espagne ou de l’Australie. Il y a toutefois une surveillance accrue des autorités sanitaires pour les lieux déjà touchés. La Mayenne par exemple est un département problématique, car les contaminations sont au rendez-vous et les clusters se multiplient.

  • Ce sont donc 30 165 personnes qui ont succombé du depuis le début de l’épidémie en mars dernier.
  • La Direction générale de la santé dont les propos ont été repris par France TV Info montre que 584 contaminations ont été réalisées ces derniers jours.
  • Il y a toutefois de bonnes nouvelles avec un recul pour les EHPAD ou encore les hospitalisations.
  • Il faut aussi prendre du recul par rapport à toutes les données partagées, car plus les tests sont nombreux et plus vous pouvez identifier des contaminations.

Par conséquent, les autorités peuvent constater une hausse par rapport aux précédentes semaines puisque les tests n’étaient pas systématiques. Aujourd’hui, vous avez des zones qui se multiplient un peu partout en France, vous pouvez ainsi réaliser un dépistage avec un écouvillon. Vous pouvez aussi vous rendre dans une pharmacie puisque le professionnel de la santé pourra réaliser un test avec une goutte de votre sang. Il ne faut pas oublier que certaines personnes ont pu être contaminées et elles ne le savent pas, car les symptômes n’étaient pas conséquents. Il est alors judicieux de prendre les chiffres avec des pincettes.

Respectez les gestes pendant les vacances d’été

Évitez forcément les zones où les contaminations sont élevées. Un regain de l’activité du coronavirus semble être identifié à Marseille, en Bretagne, du côté de Paris et même en Alsace, une région fortement touchée pendant la première vague. La campagne et la montagne ont toutefois pu attirer de nombreux touristes, car avec la nature, l’affluence est moins importante par rapport aux plages par exemple. Vous avez donc des règles simples à respecter pour éviter la contamination. Lavez-vous les mains régulièrement avec du savon ou du gel hydroalcoolique, toussez ou éternuez dans votre coude, utilisez des mouchoirs à usage unique, ne vous touchez pas le visage sans désinfecter vos mains et respectez un mètre au minimum pour la distanciation sociale.

Oubliez les poignées de mains et évitez les embrassades, portez bien sûr un masque en tissu ou chirurgical. Il est obligatoire dans les lieux clos et les transports en commun. Pour les départs en avion, il est judicieux de se renseigner, car seuls les masques chirurgicaux sont acceptés, vous ne pourrez pas prendre votre vol si vous avez une version en tissu. Si vous ressentez des symptômes, contactez votre médecin traitant, pensez à vous isoler de votre famille et réalisez un test.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.