Michel Sarran : le chef étoilé perd sa bataille judiciaire contre Axa et ne sera pas remboursé !

Les conflits judiciaires sont légions par les temps qui courent. Michel Sarran et sa compagnie d’assurance ont fini par en découdre devant la loi !

La pandémie du Covid-19 a eu d’énormes impacts sur les activités économiques. L’un des secteurs les plus touchés est celui de la restauration. Le a forcé de nombreux établissements à garder leurs portes fermées. C’est le cas du restaurant de Michel Sarran. Il a intenté un procès à sa société d’assurance mais n’a hélas pas eu gain de cause.

Une sale période pour Michel Sarran…

La mondiale a poussé à la prise de mesures drastiques. Ses mesures font office de barrières afin d’éviter la propagation du Covid-19. Cela a eu comme conséquence le confinement de chaque français en son domicile. Ainsi donc dès le 14 Mars 2020, les cafés et restaurants ont dû fermer leurs portes. La mise en pratique du confinement  n’a pas été sans préjudice comme on pourrait s’y attendre.

Tout le secteur de la restauration a été durement touché et le restaurateur toulousain Michel Sarran fait partie du lot bien évidemment. Il a été contraint de fermer son restaurant et de rester inactif pendant plusieurs mois. Une inactivité qui lui a coûté environ 200.000 euros de perte. Le chef étoilé a donc demandé réparation pour le dommage subi à son assureur Axa. Une demande qui a fini devant la justice.

Un procès perdu pour Michel Sarran

Le restaurateur a sonné son assureur de lui verser des indemnités pour le préjudice économique mais cela n’a été accepté par la compagnie Axa. Michel a donc saisi le tribunal de commerce de Toulouse pour avoir gain de cause. En effet notre chef étoilé accuse son assureur pour ne l’avoir pas indemnisé dans cette période de crise sanitaire générale. Tous les recours à l’amiable n’ont pas aboutis. Michel Sarran a donc porté l’affaire devant les tribunaux.

Un combat dont l’issu n’a pas été favorable au restaurateur. En effet, ce dernier a vu sa requête être rejetée par le tribunal de commerce de Toulouse. Son assureur a gagné cette bataille juridique. La décision de justice a énoncé les mêmes raisons que l’assureur Axa. Le contrat d’assurance souscrit par Michel Sarran ne couvre pas la circonstance exceptionnelle que représente le . Ce verdict n’a pas du tout été apprécié par Michel qui pense faire appel. A croire que la bataille n’est pas encore finie !

Et pourtant d’autres restaurateurs ont eu gain de cause !

Michel Sarran n’est pas le seul à se trouver dans une situation pareille. En effet, un restaurateur parisien a eu le même problème avec le même assureur. La compagnie s’est également retrouvée devant le tribunal de pour non indemnisation. Ce procès s’est soldé par un accord entre l’assureur Axa et le restaurateur. Au jour du 23 juin dernier, Le tribunal de commerce de a donné raison au plaignant. La compagnie Axa a finalement accepté verser une indemnité au restaurateur. Un verdict qui est bien contraire à celui obtenu par Michel Sarran.

Le chef de cuisine Michel Sarran a été « dégoûté » par son échec devant la justice. Le restaurateur a donné son avis sur le sujet. Selon lui, les contrats d’assurance doivent être lus de fond en comble. Il ne faut en aucun cas laisser les petites lignes qui se trouvent dans le contrat. Il a affirmé que les compagnies d’assurances n’ont pas été solidaires. Elles ont mis leurs intérêts au-dessus des pertes subies par les assurés. L’assureur Axa a pour sa part notifié que le contrat souscrit par Michel Sarran était de type standard.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.