Masque obligatoire dans la rue : dans quelles villes allez-vous être totalement obligés de porter votre masque ?

Depuis la mise en place du port du masque obligatoire dans les lieux clos publics, de nombreuses villes ont également opté pour son obligation à l’extérieur, et cela, malgré le mécontentement de certains Français.

Masque obligatoire
Source : Actu.fr

Alors que les chiffres des cas officiels de Covid-19 inquiètent de nouveau les autorités sanitaires, la France a décidé de prendre des mesures pour éviter une nouvelle épidémie désastreuse sur son territoire. À cet effet, le gouvernement français a donc décidé de rendre obligatoire le port du masque dans les lieux clos publics, même si cela est insuffisant pour de nombreux députés.

Masque obligatoire
Source : La Voix du Nord

Limiter la propagation du virus avec le masque obligatoire

Alors que le masque obligatoire dans les lieux clos publics a été instauré dès le lundi 20 juillet dernier, certaines municipalités ont choisi de pousser un peu plus cette mesure. En effet, de Tours à Lille, en passant par Bayonne et la totalité de la Mayenne, le port du masque en extérieur tend à se généraliser de plus en plus, notamment dans les rues très piétonnes.

Avec une amende de 35 à 135 euros en cas de non-respect, les Français ont tout intérêt à suivre le mouvement, même si cela ne plaît pas à tout le monde.

Limiter la propagation du Covid-19 est pourtant devenu une question essentielle, d’autant plus que le confinement, instauré lors de la première vague, a eu des effets dévastateurs sur l’économie du pays et certaines entreprises.

Plus que jamais, le gouvernement français souhaite donc éviter au maximum d’en arriver à cette extrémité, sous peine de considérablement fragiliser la France.

Le masque obligatoire même à l’extérieur

Pour mettre toutes les chances de notre côté, de nombreuses municipalités et préfectures ont également fait le choix de protéger la population, en instaurant le port du masque obligatoire à l’extérieur. C’est notamment le cas dans la Mayenne, où de nombreuses contaminations ont fait la une des journaux.

De manière générale, le masque obligatoire à l’extérieur entre en ligne de compte lorsque la distanciation sociale ne peut pas être respectée. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a d’ailleurs fait savoir aux préfets qu’ils pouvaient tout à fait étendre l’obligation aux lieux publics ouverts.

« Cette décision pourra être prise localement, en fonction de l’évolution de l’épidémie dans chaque territoire et dans le but de limiter sa circulation. », a déclaré le ministre.

Olivier Véran
Source : Voici

Il faut dire que le masque est un moyen efficace de protéger les individus, puisque le virus pénètre par le nez ou la bouche en fonction des distances entre les personnes. Désormais, c’est au tour des villes de Nice, Honfleur, Quiberon ou Argelès de mettre en place le port du masque dans la rue.

Les communes concernées par le port du masque obligatoire en France

Du masque FFP2, en passant par le masque chirurgical ou le masque en tissu, voici la liste des différentes villes de France concernées par cette obligation :

  • Cabourg ;
  • Tours ;
  • Perros-Guirec ;
  • Dax ;
  • Nice ;
  • Lille ;
  • Honfleur ;
  • Saint-Malo ;
  • Biarritz ;
  • Orléans ;
  • Le Touquet ;
  • Argelès-sur-Mer ;
  • La Rochelle ;
  • Saint-Brieuc ;
  • Concarneau ;
  • Le Grau-du-Roi ;
  • Canet-en-Roussillon ;
  • Cannes ;
  • Brest ;
  • Morlaix ;
  • Crozon ;
  • Cléder ;
  • Fouesnant ;
  • Quimper ;
  • langues ;
  • Ploufragan ;
  • Trégueux ;
  • Plérin.

Bien entendu, en raison des nombreux clusters que l’on retrouve sur son territoire, l’intégralité de la Mayenne est concernée par le port du masque obligatoire en pleine rue, tout comme l’île de Bréhat.

Masque obligatoire
Source : YouTube

En parallèle, le masque est évidemment toujours obligatoire dans les lieux clos, qu’il s’agisse des transports en commun, des magasins, des bars, des restaurants, ou encore des avions et des trains.

En cas de non-respect de ces différentes mesures, chaque personne concernée devra s’acquitter d’une amende forfaitaire de 135 euros, même si celle-ci peut varier selon les villes.