Julien Cohen (Affaire conclue) : il règle ses comptes avec un vendeur qui l’a arnaqué !

Le numéro d’Affaire conclue du vendredi 25 septembre a été très spécial. Il a été marqué par les retrouvailles fracassantes entre Julien Cohen et un ancien vendeur de l’émission.

Le fameux règlement de compte

L’émission d’enchères à succès de Sophie Davant fête sa millième cette semaine. À cette occasion, d’anciens vendeurs marquants du programme ont fait leurs réapparitions. Le vendredi 25 septembre dernier, c’est Amar qui s’est à nouveau présenté en salle des ventes. Ce n’est autre qu’un excellent vendeur qui a offert « une séquence mémorable » au public de l’émission star de France 2.

Pour rappel, lors de son premier passage, Amar a vendu un vélo retrouvé dans une cave. Une bicyclette qui a été dans un état approximatif. Au premier abord, elle ne semblait plus être en état. Toutefois, de nature très bavard, Amar a su trouver les bons arguments pour vendre le bien. En effet, il a assuré que le vélo en question a été utilisé lors du Tour de , dans les années 70. Un incroyable argumentaire qui a bercé le célèbre acheteur aux lunettes bleues. Dès lors, en croyant l’exactitude des propos du vendeur, était tombé dans le piège. Il a même acheté le vélo à 80 euros. Un achat que le célèbre antiquaire a regretté par la suite.

View this post on Instagram

La 100ème édition de la @foiredechatou aura lieu ce week-end ! 🎉🎉🎉 Vous pourrez y retrouver @carolineponsantiquites, @alexandramorel_affaireconclue, plus de 300 brocanteurs, commerçants et galeristes et surtout.. plein de trésors !✨🔍✍️ Les organisateurs et les exposants se sont démenés pour maintenir cet événement. Je vous invite donc tous vivement à faire le déplacement et à les soutenir. 🙏 . Les règles d'hygiènes nécessaires au bon déroulement de cet événement seront bien évidemment respectées. . . . . #mesdécouvertes #mydiscoveries #foiredechatou #foire #brocante #brocanteur #affaireconclue #antiquités #antiques #brocantes

A post shared by Julien Cohen / Mes Découvertes (@my_discoveries) on

Ainsi, les retrouvailles d’Amar et de Julien Cohen, le 25 septembre 2020, ont été très spéciales. L’acheteur emblématique d’ n’a pas pu s’empêcher de régler ses comptes avec le talentueux vendeur. « Vous revoilà ! Vous êtes un de mes moments les plus agréables sur Affaire conclue », a lancé Julien Cohen à Amar en le voyant entrer dans la salle des ventes. Il a ensuite ajouté que grâce à ce dernier, il s’est remis au vélo, mais encore plus. Amar lui a permis de se remettre à la mécanique. Pour cause, « le premier vélo était bien pourriBien, bien pourri ! », selon l’acheteur.

En se souvenant de son mauvais coup, Amar a éclaté de rire. Suivi par Julien Cohen, qui a heureusement eu le temps de digérer la chose. En fou rire, l’antiquaire a ensuite expliqué ce qui lui est arrivé. « Amar m’avait vendu un vélo. Il m’a fait croire que c’était un vélo haut de gamme grâce à ses incontestables arguments… Pourtant, quand j’étais monté dessus, et que j’ai commencé à pédaler, le vélo était tombé en ruines. » a-t-il fini par lâcher.

Julien Cohen, tombé de nouveau dans le piège d’Amar

Bien que Julien Cohen ait regretté d’avoir acheté le fameux vélo anecdotique, il est retombé dans le panneau. En effet, il s’était laissé séduire par un autre vélo d’Amar. Lors de leurs retrouvailles, l’excellent vendeur lui a encore proposé un nouveau deux roues. Cette fois, il lui a lancé un argument comme quoi ce dernier a été révisé. Aussi, il n’y a aucun souci à se faire puisque le vélo en question roule parfaitement.

Énormément intéressé par le bien, l’acheteur phare de l’Affaire conclue s’était quand même méfié. « Quand Amar vous dit, “Il n’y a pas de problème, il a été révisé”, c’est qu’il est mort. » s’est amusé Julien Cohen. « Avec le premier, vous m’aviez bien dit qu’il était de bon état, et je vous ai fait confiance. Pourtant ce n’était pas le cas Amar ! » a-t-il continué.

Dès lors, l’antiquaire aux lunettes bleues ne s’était pas contenté des paroles d’Amar. Il a demandé l’avis de son camarade François-Cases Bardina. Après une scrupuleuse vérification sur l’état du vélo, Julien Cohen a fini par l’acheter pour 100 euros. Une somme qui s’avère être le double de l’estimation d’Harold Hessel, mais qui a été conclue grâce à l’excellent pouvoir de négociation d’Amar.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !