Emmanuel Macron : l’attitude d’un de ses ministres défraie la chronique sur les réseaux sociaux !

En matière de célébrités, il n’y a pas que les acteurs du showbiz. On retrouve aussi les hommes politiques qui sont d’ailleurs très suivis.

emmanuel macron

Le président a donc dû gérer une grosse polémique sur le comportement d’un de ses ministres. Cette polémique a commencé par un simple tweet pour finir par prendre une grande proportion

Un au cœur du débat

Le mercredi 12 Août dernier, un ministre du Macron s’est retrouvé au cœur de l’actualité. Tout est parti d’une publication sur twitter pour devenir une controverse. Le ministre qui s’est retrouvé dans cette situation est Sébastien Lecornu. Il a été nommé ministre des outre-mer le 6 juillet 2020 par Jean Castex, rappelons-le. Le ministre Sébastien Lecornu aurait faire part d’une surprenante requête. Censé être à La Réunion du 17 au 20 août 2020, le ministre s’est mis à préparer son voyage. Ainsi, le cabinet a adressé une demande de devis qui a choqué le Dan Hastings.

View this post on Instagram

Je veux adresser ce message de gratitude et de solidarité à toutes celles et ceux qui accompagnent plus d’un million de nos aînés et personnes en situation de handicap, leur permettant de se maintenir à leur domicile. Je l’ai vu ce matin à Toulon : par le temps que vous prenez avec chacun, par votre bienveillance, par vos sourires, vous incarnez cette Fraternité qui est au cœur de notre République. Face au COVID-19, vous avez joué un rôle essentiel auprès de toutes celles et ceux que vous accompagnez. Cela doit être reconnu. Une prime vous sera accordée, 160 millions d’euros y seront consacrés. Pour faire de la France une nation pleinement inclusive qui permette à chacune et chacun de vivre épanoui chez soi, nous avons besoin de reconnaître pleinement le risque de dépendance et la place de tous les aidants. Sens, reconnaissance, financement, gouvernance, attractivité des métiers, seront au cœur de la grande loi Autonomie que nous allons bâtir ensemble.

A post shared by Emmanuel Macron (@emmanuelmacron) on

Le journaliste des magazines Slate et Huffington a été choqué de la préférence culinaire du ministre. Il notifie que sa mère, détentrice d’un restaurant, a reçu une demande culinaire qui boycotte la cuisine locale. Le cabinet du ministre aurait demandé de faire un plat dans lequel il n’y aurait pas de sauce, type quiche, poisson grillé et quinoa. Pour Dan Hastings, il s’agit d’une dévalorisation de la culture locale

Une situation rapidement résolue

Plusieurs tweets ont été postés par Dan Hastings pour exprimer toute sa désolation. On retrouve un tweet dans lequel il dit que « Môssieur » le ministre voudrait travailler à La Réunion mais préfère manger de la « quiche lorraine ». Le mécontentement du journaliste a été attisé par le désarroi de sa mère. Etant restauratrice de spécialités locales, elle se sentait dans l’incapacité d’accéder à la requête du haut fonctionnaire. Le père du journaliste a affirmé ne pas être à la « hauteur » pour recevoir la délégation ministérielle.

Cependant, le dénouement de la situation a été plutôt bon. Le ministre Sébastien Lecornu a rapidement trouvé le moyen de corriger la situation. En effet, Dan Hastings a refait un tweet pour notifier la fin de la polémique. Le cabinet du ministre a contacté les parents du journaliste en leur disant de cuisiner un met local comme à l’accoutumée. La délégation sera belle et bien présente chez eux pour déjeuner. Une bonne nouvelle pour le journaliste qui n’a pas oublié de remercier Twitter.

Un ‘’malentendu’’ selon le cabinet du ministre

Si le problème a été vite résolu, pour le cabinet du ministre il s’agit d’une « histoire infondée ». Les collaborateurs de Sébastien Lecornu ont certifié qu’une telle demande n’émanait du ministère. Il n’a pas été demandé de changer les plats cuisinés par le restaurant tenu par les parents de Dan Hastings. Par ailleurs, un tel cas n’a jamais été posé lors des voyages du ministre dans les Outre-mer comme à l’Hexagone. Aussi, ils sont conscients qu’il s’agit d’un restaurant spécialisé dans la cuisine créole.

Cette annonce jette le flou sur la réalité des faits. C’est le site Zinfos974 qui a fini par éclaircir le sujet. La demande énoncée serait pour un membre du service de sécurité du ministre. La requête du menu spéciale vient des services de la Préfecture. C’est donc cela qui a prêté à confusion pour engendrer une telle polémique. Le débat n’a pas laissé indifférent le public. Les avis donnés par les internautes sont divers. Pour certains, il n’y a rien de mal à avoir une préférence culinaire. Un internaute a demandé si c’était aussi du « racisme » de ne pas aimer la cuisine créole. Pour un autre intervenant, le Président Emmanuel Macron devrait mieux s’entourer pour éviter ses situations.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.