Disney+ : un catalogue réduit pendant quelques jours… Les fans sont déçus !

Attendue depuis de nombreux mois, la plateforme de streaming de Disney+ avait été reportée au 7 avril, sur demande du gouvernement français, après la mise en place du confinement national.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le service s’est fait désirer, surtout en cette période de quarantaine pour tous. Excités comme des puces, les internautes n’en finissaient plus de se languir de l’arrivée de Disney+ dans le paysage du streaming français. Alors que était déjà accessible depuis longtemps à l’étranger, c’est aujourd’hui que les Français ont enfin pu la découvrir. D’ores et déjà, le service s’annonce comme un succès, au vu des contenus exceptionnels qu’il comporte.

Disney, une marque qui pèse dans l’industrie cinématographique

La Walt Disney Company ne date pas d’hier, puisqu’elle a été créée en octobre 1923. Longtemps considérée comme une entreprise de divertissement, notamment parce qu’elle était connue pour ses parcs d’attractions, dont la plupart existent toujours (à l’image de DisneyWorld ou Marvel Studios), la firme a peu à peu fait sa place dans l’industrie du cinéma, comptant aujourd’hui de nombreuses licences à son actif. 21st Century Fox, Sky, National Geographic, FX, Fox, , Marvel ou Star Wars, la liste est encore longue, et Disney est véritablement devenu un géant du secteur. Il était donc plutôt logique que l’entreprise lance son propre service de streaming, tellement elle possède d’œuvres originales, jusqu’ici éparpillées sur de nombreux services. Annoncé il y a quelques mois, et lancé aux États-Unis le 12 novembre dernier, Disney+ est un rouleau compresseur particulièrement craint par la concurrence, d’autant plus que l’abonnement n’est que de 7 euros par mois, pour un service qui propose la 4K et 4 écrans simultanés. Le succès est tel que d’après les derniers chiffres, 10 millions d’utilisateurs dans le monde seraient déjà recensés.

Le lancement français reporté à cause du coronavirus

Alors que toute l’Europe profite déjà de Disney+ depuis quelques semaines, le lancement en France a dû être retardé, alors qu’il était initialement prévu au 31 mars dernier. La cause ? Une crainte du gouvernement de voir les infrastructures internet fragilisées, suite au confinement général ordonné dans l’Hexagone. Soucieux que les gens puissent travailler à distance, le secrétaire d’État chargé du numérique a demandé à Disney de repousser la date des inscriptions, ce que la firme a accepté sans sourciller.

Un service exceptionnel qui écrase la concurrence

Disons les choses clairement, les principaux concurrents de Disney+ en France sont Netflix et Prime Vidéo. Pourtant, face au catalogue de la firme américaine, ces derniers ont bien du souci à se faire. En effet, tous les classiques de Disney sont réunis en un seul et même endroit, qu’il s’agisse de dessins animés comme Les 101 dalmatiens, des films de super-héros Marvel, ou d’autres productions (séries, documentaires, etc.). De même, la plateforme compte sur des créations originales exclusives au service, à l’image de la The Mandalorian, qui vient compléter l’univers de Star Wars et ne cesse d’être plébiscitée partout dans le monde. Pour résumer, le catalogue Disney+ c’est ça :

  • une trentaine de films et séries Marvel ;
  • les films Star Wars et la totalité des épisodes de Clone Wars ;
  • une soixantaine de films Pixar ;
  • tous les classiques animés de notre enfance (Cendrillon, La Petite Sirène, etc.) et des dernières années ;
  • de vieux films cultes comme Maman, j’ai raté l’avion, L’âge de glace, etc. ;
  • les documentaires National Geographic ;
  • l’intégrale des Simpson ;
  • plus d’une vingtaine de créations exclusives au service, dont The Mandalorian ;
  • le dernier film de Kenneth Branagh, Artemis Fowl.

Un tel catalogue pour le prix de 7 euros par mois, ou 70 euros par an, aurait de quoi faire frémir n’importe quel service de streaming. Tous les contenus sont en haute définition et sans publicité, avec la possibilité de regarder la plateforme sur 4 écrans simultanés, de créer 7 profils différents pour la famille, et de télécharger en illimité certaines productions sur 10 appareils.

L’inscription au service de Disney+

Pour profiter de la plateforme, vous pouvez passer directement par le site disneyplus.com, ou par la plupart des boutiques d’applications, qui vous permettent d’installer le service de VOD sur votre téléphone portable, votre tablette, etc. Également, si vous êtes client de Canal+ et abonné à une offre Intégrale, Intégrale+ ou Pack Ciné Séries, vous disposez de Disney+ directement dans votre abonnement, et sans frais supplémentaires. Les détenteurs d’un Pack Famille ou d’un Pack Canal+ simple peuvent quant à eux en profiter gratuitement pendant un an.

View this post on Instagram

Rappel : il n'y a pas de mauvaise réponse !

A post shared by Disney+ FR (@disneyplusfr) on

Vous aurez tendance à découvrir d’autres films, des séries et quelques épisodes supplémentaires dans les prochains jours. Disney souhaite éviter que les petits malins qui comptent sur la période gratuite ne puissent visionner tout le catalogue. Quelques exclusivités sont alors conservées pour les abonnés. Restez connectés, les prochaines semaines seront sans doute réjouissantes pour les amoureux de cet univers Disney. Dans tous les cas, le succès semble inévitable.


Ulrich Laisne

Ulrich Laisne

Passionné par l'écriture et les nouvelles technologies, le métier de rédacteur web a été pour moi une révélation ! Je suis particulièrement intéressé par l'actualité people, française mais aussi internationale.