Coronavirus : une nouvelle vague de contamination et un nouveau confinement arrive ?

Encore loin d’en avoir fini avec l’épidémie du Coronavirus, le ministère de la Santé annonce une circulation plus intense du virus dans certaines régions françaises.

La covid-19 en 3D

Le nombre de personnes hospitalisées commence à franchir un plafond inquiétant.

De nouvelles statistiques affolantes

Responsable de près de 731 500 morts dans le monde depuis son apparition en décembre 2019, la pandémie du Covid-19 continue à donner du fil à retordre à de nombreux pays atteints. D’après les derniers chiffres avancés par l’Université John Hokpins, c’est plus de 19.8 millions de personnes qui sont atteintes. Oui, malgré des luttes acharnées et des mesures barrières à n’en point finir, le covid-19 poursuit sa redoutable avancée sur plusieurs territoires.

Le continent américain, l’Asie du Sud-Est, l’Asie centrale, la méditerranée orientale, les Caraïbes et presque tous les territoires sont toujours en bataille face à ce mal. D’ailleurs, le 7 août dernier, l’Amérique latine et les Caraïbes sont passées en tête des régions les plus atteintes en termes de morts sur le plan mondial, surpassant l’Europe.

La France quant à elle connaît également quelques rebondissements. En effet, selon les informations communiquées par le ministère de la Santé le 10 août, c’est la circulation du virus qui commence à s’intensifier. Cette dernière se remarque plus précisément chez les jeunes dans les métropoles de ainsi que de Marseille. À la même date, Santé publique France rapporte que plusieurs départements ont franchi la barre de 10 pour un ensemble de 100 000 habitants et cela continue de grimper.

Une deuxième vague qui a déjà démarré selon certains

Après les propos obtenus de Santé publique France, on pourrait bien comprendre que près de 17 départements ont été classés par niveau de vulnérabilité. Ce qui est certain, c’est que ce nombre est en constance croissance. Le Pr Djillali Annane, chef du service de réanimation à l’hôpital de Garches indiquera sur LCI que la France fait déjà face à une deuxième vague de l’épidémie depuis une dizaine de jours. Pour lui, les vraies craintes doivent se porter sur les prochains événements.

En effet, à voir les chiffres, on pourrait bien donner raison au professeur puisque c’est près de 785 nouvelles contaminations au coronavirus qui ont été recensées lors des dernières 24h écoulées et une dizaine de milliers la semaine dernière. Une quinzaine de pertes en vies humaines a été enregistrée les 3 récents jours, portant le nombre total de morts du Covid-19 à 30 340 sur le territoire Français.

Que présagent les indicateurs ?

En se référant à l’ensemble des indicateurs, on remarque que la transmission de l’infection occasionnée par le SARS-COV-2 a augmenté d’une manière redoutable depuis le 20 juillet. Pour éviter l’atteinte d’une courbe exponentielle, le Pr Eric Caumes, infectiologue à Pitié Salpetrière appelle à faire preuve de grande prudence. Il trouve particulièrement inquiétant le nombre élevé de cas ces dernières semaines.

En principe, tant que le pic n’est pas atteint, il est beaucoup plus facile de contrôler l’épidémie malgré les inquiétudes. Le ministère recommande à la population de favoriser les rassemblements en petits groupes tout en prenant la peine de se munir des masques grand public. Déjà, le port du masque a été rendu obligatoire depuis le 20 juillet dernier au sein des lieux clos et on peut toutefois y faire recours dans les lieux ouverts.

Il faudra également prendre le soin de bien poser le masque que vous portez en évitant les manipulations. C’est ce qu’a laissé entendre le communiqué du ministère de la Santé le 28 juillet. Au regard du fait que les adolescents ainsi que les jeunes adultes sont moins susceptibles de développer une forme grave de la maladie, mais sont capables de la diffuser, ils sont les plus priés à respecter l’ensemble des mesures barrières et à suivre leurs contacts.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.