Bernard Laporte : le chroniqueur de Cyril Hanouna placé en garde à vue !

Bernard Laporte, le président de la Fédération française de rugby aurait été placé en garde à vue ce mardi 22 septembre.

C’est suite à une enquête qui vise à déterminer les liens de Bernard Laporte, le président de FFR avec Mohamed Altrad, le président du club de Montpellier, qu’il a été placé en garde à vue où il sera interrogé.

Bernard Laporte en garde à vue à la police parisienne

En effet, cette enquête porte sur le conflit d’intérêts ainsi que pour le trafic d’influence selon une source de la police. C’est sur les réseaux sociaux que le public a pris connaissance il y a quelques jours, d’une lettre adressée aux différents clubs publiée par le président de la FFR dénonçant une tentative de putsch pour la déstabilisation du rugby en . Il est important de rappeler que Bernard Laporte s’est proposé à nouveau à la tête de cette fédération pour les prochaines élections qui auront lieu dans une dizaine de jours.

View this post on Instagram

Merci à tous pour ce bon moment passé ensemble.

A post shared by Bernard Laporte (@bernardlaporte_) on

Le mari de Manon Laporte Sieraczek qui dénonce selon lui, une manœuvre illégale pour nuire à la fédération de rugby, aurait voulu que son audition par la police soit repoussée de quelques jours, ce qui n’a malheureusement pas été le cas. Toutefois, plusieurs autres personnes sont également entendues dans le cadre de cette enquête préliminaire, il s’agit de Mohamed Altrad, le directeur général du comité d’organisation de la coupe du monde de rugby 2023, Claude Atcher, le vice-président de la Fédération française de rugby, Serge Simon et le responsable des relations internationales, Nicolas Hourquet.

Bernard Laporte entendu à la police pendant la campagne

Le père de Baptiste et Marine est soupçonné d’avoir exercé une pression sur la commission d’appel de la fédération pour l’atténuation des multiples sanctions qui pèsent contre le club de Montpellier dirigé par Mohamed Altrad. Il faut dire que l’homme d’affaires et homme politique Bernard Laporte dirige la société BL Communications qui aurait signé un accord avec le groupe Altrad pour les services d’images en 2017. Ce groupe Altrad serait également sponsor de l’équipe nationale de rugby de France. Ce contrat de prestations d’images qui avait été renoncé plus tard par le président de la FFR avait déjà fait l’objet d’une enquête auprès de la police sur la demande du ministère en charge des sports.

View this post on Instagram

Il y a quelques jours, le gouvernement a confirmé maintenir le nombre maximum de supporters à cinq mille présents dans les stades et ce pour tous les sports, jusqu’au 30 octobre 2020. Cependant, Bernard Laporte et la FFR (Fédération Française de Rugby) ont demandé une dérogation préfectorale pour les deux prochains matchs de l’équipe de France. Programmés les 24 et 31 octobre, le souhait de Bernard Laporte serait de passer de cinq milles à cinquante cinq milles supporters pour ces deux matchs . D’ailleurs, il a déclaré : «  Nous avons demandé […] pour le Pays de Galles, puis pour l’Irlande, 55 000 supporters. On attend la réponse mais on pense que l’on peut l’avoir aujourd’hui. On a ce premier scénario optimiste, mais notre trésorier en a prévu un autre avec une jauge à 5000. Une chose est sûre, c’est que les matchs se joueront ». Les bleus auront le droit de jouer jusqu’à six matchs cet automne avec notamment le Pays de Galle et l’Irlande comme premiers adversaires . #rugby #tournoidessixnations #ffr #bernardlaporte #francerugby #sport #paysdegalles #irlande

A post shared by Donatien Gerard (@actusport.fr) on

Bernard Laporte qui est candidat à sa propre réélection en octobre, est encore à la disposition de la police parisienne afin de déterminer les faits qui lui sont reprochés dans le cadre d’une enquête préliminaire. C’est une mauvaise période pour l’ex-entraineur du XV de France alors que l’élection visant à choisir le prochain président de la fédération est prévue dans quelques semaines. Élu à la tête de la FFR depuis le 3 décembre 2016, celui qui a été secrétaire d’État en charge des sports sous le règne de Nicolas Sarkozy, avait annoncé lors d’un entretien à l’AFP qu’il devait se représenter à la prochaine élection pour briguer un second mandat. Lui qui doit affronter Florian Grill, le président de la ligue Île-de-France, est actuellement en garde à vue pendant la période de la campagne.

Il y a un mois, lors de son passage à L’Indépendant, l’actuel président de la Fédération française de rugby avait fait parler de lui après qu’il ait chargé Sylvain Deroeux. Il avait été interrogé sur son adversaire Florian Grill et n’a pas manqué de parler de ceux de ses concurrents qui l’auraient attaqué comme l’ex-président général de l’USAP Sylvain Deroeux, qui souhaite occuper le poste de secrétaire général à la fédération au cas où la liste de Florian Grill gagnerait. Bernard Laporte avait traité ce dernier de « médiocre » en tant que dirigeant que lorsqu’il était dans les stades.


Justin Bréant

Justin Bréant

Ancien parisien exhilé au Pays Basque, je suis fasciné par l'univers du cinéma et des séries TV. Pigiste pour plusieurs magazines et de nature curieuse, je partage mon analyse sur tous les sujets.